CULTURE du
MORINGA OLEIFERA

Une plante indigène, connue dans toute l’Afrique de l’Ouest, un arbuste de ressource naturelle locale.

LE MORINGA OLEIFERA est un des meilleurs produits tropicaux dans le contexte nutritionnel 
(expérimenté au Sénégal).

La santé de l’être humain dépend en grande partie de la manière dont il se nourrit.
Le vieil adage dit «  qu’il faut manger pour vivre » ! Mais encore faudrait-il pouvoir et « savoir » manger, car un régime alimentaire déséquilibré peut être aussi néfaste qu’un manque de nourriture…
Ce déséquilibre constitue un réel problème de santé dans les pays sous-développés et pays développés, car il peut s’agir d’une suralimentation avec l’obésité, le diabète, les maladies du cœur d’une part, et d’autre part d’une sous-alimentation qui est LA MALNUTRITION (marasme, kwashiokor, avitaminoses) 

En Afrique, la cause première de la mortalité chez la femme pendant la grossesse ou allaitante et chez l’enfant de 1 à 4 ans est la carence alimentaire du fait de l’ignorance (mal informé) ou de la pauvreté.

Face à ce problème de santé publique, la solution de la MALNUTRITION se trouve dans la PREVENTION, grâce à la supplémentation du MORINGA ;
« Mieux vaut prévenir que guérir ».
 
LE MORINGA OLEIFERA  arbuste très connu au Burkina-Faso, contribue :
                                                                - à résoudre le problème de la MALNUTRITION 
                                                                - à AMELIORER la SANTE 
                                                                - à lutter contre toutes maladies.

IL DONNE LA FORCE ….

IL CONTIENT BEAUCOUP de VITAMINES !

        On le nomme :    - l’arbre qui DONNE la VIE    
                                   - l’arbre du PARADIS
                                   - l’arbre qui ALLAITE
                                   - l’arbre MIRACLE

 Il est aussi  appelé l’ARBRE à usages multiples.


TOUTES les PARTIES de la PLANTE sont utilisées : 
les feuilles (valeur nutritive)
les graines (purifier l’eau, extraction d’huile)
les fleurs (grippe- toux)
les racines, l’écorce (anti-scorbut)

Le  MORINGA possède de nombreuses vertus notamment en Agronomie, en Cosmétique et en Médecine traditionnelle.
Mais ce sont les vertus nutritionnelles des feuilles qui sont mises en valeur dans cet article de présentation du Moringa.
Les feuilles du MORINGA sont d’une valeur nutritive extrêmement importante pour les personnes de tous les âges.

Voici par exemple une idée de l’équivalence nutritionnelle du Moringa : 
les feuilles sont :   - 2 fois plus riches en protéines que le lait ; 
                        - 3 fois plus riche en fer que le gombo ;
                        - 4 fois plus riche que la carotte en Vit A ;
                        - 4 fois plus riche en calcium que le lait ;
                        - 3 fois plus riche en potassium que la banane ;
                        - 7 fois plus riche en Vit C que l’orange.

C’est un COMPLEMENT ALIMENTAIRE à la portée de tous :
    - Pour les femmes en état de grossesse ou qui allaitent, les feuilles de Moringa peuvent jouer un grand rôle dans la santé de la mère (anémie) et du fœtus ainsi que du nourrisson.
    - Pour les enfants de 1à 3 ans (sevrage) , une consommation de 100grs de feuilles fraîches procure à peu près à 50% des besoins journaliers en Calcium, Fer, protéines (AJR) et un tiers des besoins en Potassium  et des Acides aminés essentiels. Elles ont aussi une haute teneur en complexe B, cuivre et Zinc. 20grs de feuilles fraîches suffisent à eux seuls pour les besoins journaliers de l’enfant en vit A et Vit C.
    - Pour les personnes malades (tuberculose, drépanocytose). Chez les séropositifs, la prise de poudre de feuilles permet d’observer une remontée signifiante du CD4.
    - Pour les personnes fatiguées, âgées… etc…

LA GRANDE FORCE du MORINGA est qu’il est une source non toxique et facilement digestible de nutrition , avec des effets bénéfiques sur la santé en général. 

    Des études très étendues de salubrité et de sûreté ont été entreprises au centre commémoratif de recherches médicales au Ghana et ont déterminé que la poudre de feuilles de Moringa n’a AUCUN élément toxique.
    Des cobayes ( souris/rats/lapins) ont été alimentés avec un régime qui a inclus jusqu’à 15 fois le dosage quotidien recommandé de la poudre de feuilles de  Moringa ( c’est-à-dire l’équivalent d’un enfant consommant 375grs de poudre de feuilles quotidiennes). On a observé absolument aucun effet secondaire défavorable de même le régime de Moringa le plus concentré .

    L’analyse de laboratoire  des feuilles fraîches ou sèches ont prouvé qu’elles sont une source très riche de vitamines A, C, B-complexe, E, fer, calcium, potassium, magnésium, sélénium (plus riche que les feuilles de baobab).

Le MORINGA OLEIFERA est un produit de ressource locale qui répond à certains critères :
l’accessibilité à tous 
la disponibilité sur le marché à faible coût
facile à préparer et accepté de tous
profitable à toute la famille
facile à cultiver 

On peut faire de cette plante connue « un produit miracle » qui résout les problèmes de santé de manière durable grâce à sa disponibilité locale.
Sans oublier qu’en plus de ses qualités nutritives elle a des propriétés bactéricides, antiseptiques, anti-inflammatoire.

COMMENT UTILISER LES FEUILLES de MORINGA ??

Les méthodes qui consistent à cuire les aliments de manière traditionnelle, dans lesquelles les feuilles sont bouillies jusqu’à trois fois et l’eau jetée après chaque ébullition, ont comme conséquences, la perte d’une grande partie du contenu alimentaire…Les feuilles sont donc utilisées comme un légumes vert,   frais, cuit,   qui a perdu ses vitamines.
 
Il est préférable d’utiliser les feuilles en poudre qui conservent leurs propriétés.
On peut facilement préparer une poudre de feuilles en les récoltant, les lavant, les séchant à l’ombre, les pilant, les tamisant pour une consommation familiale, en respectant des règles d’hygiène, en conservant la poudre préparée dans un récipient hermétique (la poudre peut se conserver 3 mois) et à l’abri de la lumière.   
La poudre de feuilles de Moringa  peut être mélangée à toutes sortes de plats ou de boissons locales, bouillies, sauce du tö, riz, couscous, sirop de bissap, tisane , thé  etc…dont elle n’altère pas le goût. 
Afin d’éviter la dénaturation des vitamines, la poudre ne doit pas être cuite, mais ajoutée après cuisson.  
 
POSOLOGIE :
    Ajouter une cuillerée à café pleine de poudre (8g) , 3 fois / jour  à la bouillie et aux plats traditionnels de l’enfant de 1 à 3 ans, il bénéficiera d’un important apport nutritionnel et d’une bonne protection contre la malnutrition et de certaines maladies (palu).

       Pendant les mois de grossesse et d’allaitement, il est conseillé de consommer 6 cuillérées de poudre de feuilles par jour, pour un bon apport nutritionnel et une bonne couverture sanitaire.

La poudre ou les feuilles séchées sont également bénéfiques pour les personnes âgées malades ou fatiguées, c’est un précieux complément alimentaire à introduire chaque jour dans leur sauce du tö, ce qui améliorera de toute évidence leur santé.


LE MORINGA a un tel « PANACHE »….que c’est une raison de le produire massivement, ce qui actuellement se concrétise dans les projets du Ministère de l’Environnement en renforçant les plantations existantes et en recherchant auprès de la population des terrains pour la mise en place de nouvelles plantations (facile à planter en semis direct, à une croissance rapide, résiste à la sécheresse).


Les populations rurales sont encouragées par une distribution de graines (lutte contre la pauvreté) , pour planter le plus d’arbres possibles afin de faire face à la diminution de l’apport en protéines dans le régime des populations suite à la diminution du bétail due à la sécheresse, à l’extension de la culture du coton, à la destruction de la nature par les feux de brousse aussi la reforestation ou le reboisement en masse (projet 2008) vont contribuer à la préservation de l’environnement car cet arbre se révèle en plus un pare-feu efficace.


Pour conclure, un réseau de sensibilisation et vulgarisation MORINGA-BURKINA se met en place. Un effort concerté visant à sensibiliser les populations vulnérables :
- à la valeur du Moringa comme source nutritive,
- à former les populations à des méthodes de préparation de la sauce aux feuilles qui conservent au maximum leur teneur en vitamines et minéraux,
- à encourager les familles à fabriquer et à utiliser la poudre de feuilles comme supplément alimentaire,
        pourrait contribuer de façon significative à la lutte contre les carences en micro-éléments.



LE MORINGA OLEIFERA
« L’arbre de la vie »
Extrait du JOURNAL « Votre santé »

Une plante indigène, connue dans toute l’Afrique de l’Ouest, un arbuste de ressource naturelle locale.


LE MORINGA OLEIFERA est un des meilleurs produits tropicaux dans le contexte nutritionnel
(expérimenté au Sénégal).


La santé de l’être humain dépend en grande partie de la manière dont il se nourrit.

Le vieil adage dit «  qu’il faut manger pour vivre » ! Mais encore faudrait-il pouvoir et « savoir » manger, car un régime alimentaire déséquilibré peut être aussi néfaste qu’un manque de nourriture…

Ce déséquilibre constitue un réel problème de santé dans les pays sous-développés et pays développés, car il peut s’agir d’une suralimentation avec l’obésité, le diabète, les maladies du cœur d’une part, et d’autre part d’une sous-alimentation qui est LA MALNUTRITION (marasme, kwashiokor, avitaminoses)


En Afrique, la cause première de la mortalité chez la femme pendant la grossesse ou allaitante et chez l’enfant de 1 à 4 ans est la carence alimentaire du fait de l’ignorance (mal informé) ou de la pauvreté.


Face à ce problème de santé publique, la solution de la MALNUTRITION se trouve dans la PREVENTION, grâce à la supplémentation du MORINGA ;

« Mieux vaut prévenir que guérir ».


LE MORINGA OLEIFERA  arbuste très connu au Burkina-Faso, contribue :

                                                                - à résoudre le problème de la MALNUTRITION

                                                                - à AMELIORER la SANTE

                                                                - à lutter contre toutes maladies.


IL DONNE LA FORCE ….


IL CONTIENT BEAUCOUP de VITAMINES !


        On le nomme :    - l’arbre qui DONNE la VIE   

                                   - l’arbre du PARADIS

                                   - l’arbre qui ALLAITE

                                   - l’arbre MIRACLE


Il est aussi  appelé l’ARBRE à usages multiples.



TOUTES les PARTIES de la PLANTE sont utilisées :

  1. -les feuilles (valeur nutritive)

  2. -les graines (purifier l’eau, extraction d’huile)

  3. -les fleurs (grippe- toux)

  4. -les racines, l’écorce (anti-scorbut)


Le  MORINGA possède de nombreuses vertus notamment en Agronomie, en Cosmétique et en Médecine traditionnelle.

Mais ce sont les vertus nutritionnelles des feuilles qui sont mises en valeur dans cet article de présentation du Moringa.

Les feuilles du MORINGA sont d’une valeur nutritive extrêmement importante pour les personnes de tous les âges.


Voici par exemple une idée de l’équivalence nutritionnelle du Moringa :
les feuilles sont :   - 2 fois plus riches en protéines que le lait ;

                        - 3 fois plus riche en fer que le gombo ;

                        - 4 fois plus riche que la carotte en Vit A ;

                        - 4 fois plus riche en calcium que le lait ;

                        - 3 fois plus riche en potassium que la banane ;

                        - 7 fois plus riche en Vit C que l’orange.


C’est un COMPLEMENT ALIMENTAIRE à la portée de tous :

    - Pour les femmes en état de grossesse ou qui allaitent, les feuilles de Moringa peuvent jouer un grand rôle dans la santé de la mère (anémie) et du fœtus ainsi que du nourrisson.

    - Pour les enfants de 1à 3 ans (sevrage) , une consommation de 100grs de feuilles fraîches procure à peu près à 50% des besoins journaliers en Calcium, Fer, protéines (AJR) et un tiers des besoins en Potassium  et des Acides aminés essentiels. Elles ont aussi une haute teneur en complexe B, cuivre et Zinc. 20grs de feuilles fraîches suffisent à eux seuls pour les besoins journaliers de l’enfant en vit A et Vit C.

    - Pour les personnes malades (tuberculose, drépanocytose). Chez les séropositifs, la prise de poudre de feuilles permet d’observer une remontée signifiante du CD4.

    - Pour les personnes fatiguées, âgées… etc…


LA GRANDE FORCE du MORINGA est qu’il est une source non toxique et facilement digestible de nutrition , avec des effets bénéfiques sur la santé en général.


    Des études très étendues de salubrité et de sûreté ont été entreprises au centre commémoratif de recherches médicales au Ghana et ont déterminé que la poudre de feuilles de Moringa n’a AUCUN élément toxique.

    Des cobayes ( souris/rats/lapins) ont été alimentés avec un régime qui a inclus jusqu’à 15 fois le dosage quotidien recommandé de la poudre de feuilles de  Moringa ( c’est-à-dire l’équivalent d’un enfant consommant 375grs de poudre de feuilles quotidiennes). On a observé absolument aucun effet secondaire défavorable de même le régime de Moringa le plus concentré .


    L’analyse de laboratoire  des feuilles fraîches ou sèches ont prouvé qu’elles sont une source très riche de vitamines A, C, B-complexe, E, fer, calcium, potassium, magnésium, sélénium (plus riche que les feuilles de baobab).


Le MORINGA OLEIFERA est un produit de ressource locale qui répond à certains critères :

  1. -l’accessibilité à tous

  2. -la disponibilité sur le marché à faible coût

  3. -facile à préparer et accepté de tous

  4. -profitable à toute la famille

  5. -facile à cultiver


On peut faire de cette plante connue « un produit miracle » qui résout les problèmes de santé de manière durable grâce à sa disponibilité locale.

Sans oublier qu’en plus de ses qualités nutritives elle a des propriétés bactéricides, antiseptiques, anti-inflammatoire.


COMMENT UTILISER LES FEUILLES de MORINGA ??


Les méthodes qui consistent à cuire les aliments de manière traditionnelle, dans lesquelles les feuilles sont bouillies jusqu’à trois fois et l’eau jetée après chaque ébullition, ont comme conséquences, la perte d’une grande partie du contenu alimentaire…Les feuilles sont donc utilisées comme un légumes vert,   frais, cuit,   qui a perdu ses vitamines.


Il est préférable d’utiliser les feuilles en poudre qui conservent leurs propriétés.

On peut facilement préparer une poudre de feuilles en les récoltant, les lavant, les séchant à l’ombre, les pilant, les tamisant pour une consommation familiale, en respectant des règles d’hygiène, en conservant la poudre préparée dans un récipient hermétique (la poudre peut se conserver 3 mois) et à l’abri de la lumière.  

La poudre de feuilles de Moringa  peut être mélangée à toutes sortes de plats ou de boissons locales, bouillies, sauce du tö, riz, couscous, sirop de bissap, tisane , thé  etc…dont elle n’altère pas le goût.

Afin d’éviter la dénaturation des vitamines, la poudre ne doit pas être cuite, mais ajoutée après cuisson. 


POSOLOGIE :

    Ajouter une cuillerée à café pleine de poudre (8g) , 3 fois / jour  à la bouillie et aux plats traditionnels de l’enfant de 1 à 3 ans, il bénéficiera d’un important apport nutritionnel et d’une bonne protection contre la malnutrition et de certaines maladies (palu).


       Pendant les mois de grossesse et d’allaitement, il est conseillé de consommer 6 cuillérées de poudre de feuilles par jour, pour un bon apport nutritionnel et une bonne couverture sanitaire.


La poudre ou les feuilles séchées sont également bénéfiques pour les personnes âgées malades ou fatiguées, c’est un précieux complément alimentaire à introduire chaque jour dans leur sauce du tö, ce qui améliorera de toute évidence leur santé.



LE MORINGA a un tel « PANACHE »….que c’est une raison de le produire massivement, ce qui actuellement se concrétise dans les projets du Ministère de l’Environnement en renforçant les plantations existantes et en recherchant auprès de la population des terrains pour la mise en place de nouvelles plantations (facile à planter en semis direct, à une croissance rapide, résiste à la sécheresse).



Les populations rurales sont encouragées par une distribution de graines (lutte contre la pauvreté) , pour planter le plus d’arbres possibles afin de faire face à la diminution de l’apport en protéines dans le régime des populations suite à la diminution du bétail due à la sécheresse, à l’extension de la culture du coton, à la destruction de la nature par les feux de brousse aussi la reforestation ou le reboisement en masse (projet 2008) vont contribuer à la préservation de l’environnement car cet arbre se révèle en plus un pare-feu efficace.



Pour conclure, un réseau de sensibilisation et vulgarisation MORINGA-BURKINA se met en place. Un effort concerté visant à sensibiliser les populations vulnérables :

- à la valeur du Moringa comme source nutritive,
- à former les populations à des méthodes de préparation de la sauce aux feuilles qui conservent au maximum leur teneur en vitamines et minéraux,
- à encourager les familles à fabriquer et à utiliser la poudre de feuilles comme supplément alimentaire,

        pourrait contribuer de façon significative à la lutte contre les carences en micro-éléments.




LE MORINGA OLEIFERA

« L’arbre de la vie »

Extrait du JOURNAL « Votre santé »

Réintroduction du Moringa :

Un arbre à usages multiples, résistant à la sécheresse.


Le Moringa oleifera est particulièrement facile à multiplier et sa croissance est très rapide.


Des analyses nutritionnelles ont montré que les feuilles de moringa sont plus riches en vitamines, minéraux et protéines que la plupart des légumes.


Pépinière du groupement Zoodo Noma, 1000 plants seront distribués en 2012.