AsSolidAfrica 07

dernière mise à jour : septembre 2016

Les dernières nouvelles d'ici et la bas sont  très encourageantes

New de notre référent

Jean Paul a eut un refus de visa motif case 9 / 

"votre volonté de quitter le territoire des états membres avant l'expiration du visa n 'a pas pu être établie";

J'ai donc comme l'année dernière, engagé un recours.

Demande de subvention

Pour le projet "Un forage avec le groupement de femmes du quartier de DAPOYA " 

 

 

la demande de subvention au C.D 07 est déposée

Quelques nouvelles du projet Solaire et Solidaire

Les jeunes ont tous eu le bac! nous les avons félicités au nom de tous. 

Avec le collègue Jean Roch, ils ont rencontré 2 administrateurs Caisse d Épargne. Ils vont travaillé sur un partenariat autour des énergies renouvelables qui leurs permettra d obtenir une aide financière .Il y aura une réunion au lycée avant les vacances de Toussaint avec visite des ateliers et échanges avec les élèves . Ils ont organisé une soirée  fin juillet à la Pataterie de Manosque . Une partie de la recette sera reversée au projet solaire et solidaire. Pour le projet ils ont choisi des rubans à Leds qu'ils collerons sur les luminaires à la place des tubes néons .

 

Tout le matériel est stocké chez EoleWater.Le conditionnement est prévu début août . Le matériel sera transporté en fourgon début septembre au container.
Vaccin fièvre jaune prévu le 10 août hôpital militaire de Marseille.
Reste visa et passeport à faire;

Gil Sause

Professeur.

 

News du Burkina

La saison agricole 2016 a débuté en fanfare en mai, mais on a assisté en juin à un ralentissement de la pluie. Dans la deuxième quinzaine du mois de juin la pluie n'a pas permis un bon développement des cultures. Les villageois ont recommencé ou complété les semis. 

 

En brousse un fort vent a soulevé plusieurs hangars, le notre au campement et le toit de la nouvelle classe du collège de Boulma se sont envolés. 

 

Certaine habitations en raison de forte pluie  se sont effondrées dans les villages. 

 

Sur Ouagadougou le 20 juillet 2016 de fortes pluies se sont abattues et des dégâts important sont signalés.

 

La culture des arachides vient de commencer, les villageois sont tous dans les activités champêtres.

 

Un forage avec le groupement de femmes du quartier de Dapoya au village de Boulma.

Les femmes ont un potentiel très fort en Afrique. Il est indissociable de la croissance africaine. Les chiffres (cahier du "Monde" n°22116 du 23/02/2016) sont éloquents :

les femmes produisent 80 % des ressources alimentaires du continent mais n'y possèdent que 15 % des terres : selon la Banque Mondiale, la production agricole du Burkina Faso augmenterait de 20 % si l'on procédait à un échange des terres cultivées entre mari et femmes.

Ce qui signifie que les femmes travaillent plus que les hommes mais de surcroît, elles sont plus fiables pour rembourser les micro-crédits, créent plus d'entreprises, sont moins concernées par les affaires de corruption et consacrent une plus grande part de leurs revenus au bien être de leurs enfants et de leur communauté.

L'une des principales activités des femmes concerne la corvée de l'eau, nécessaire aux repas, à la lessive, au maraîchage. Dans les villages de brousse, pouvoir disposer d'un forage à proximité des habitations est donc capital.

 

 

 

Lors de notre séjour en janvier 2016, 17 femmes nous ont rendu visite au campement pour nous exposer leur projet :

 

Elles demeurent dans le quartier de DAPOYA, qui est un quartier de BOULMA d’environ 500 à 600 personnes. Celui-ci est situé au milieu et à distance de 2 forages, l’un à environ 1000/1500 m du collège et l’autre réservé à l’école primaire.

 

Elles sollicitent ASSOLIDAFRICA07 pour un forage propre à leur quartier qui leur permettrait, dans un premier temps, de diminuer la distance à parcourir avec les bidons chargés d’eau. Elles ont l’accord du chef du village qui a ajouté que ce quartier « méritait un forage ». Nous avons pu nous rendre compte de visu de la configuration des lieux et, de fait, il est moins bien doté que les autres en matière de forage.

 

 

Consciente du potentiel des femmes africaines, ASA07 a placé celles-ci au cœur de son action en 2016. Leur projet est porteur : outre l’accès à l’eau potable à proximité, elles souhaitent, dans un second temps, développer une activité de maraîchage.

 

La présence d’une source d’eau dans ce quartier allègerait donc leur charge de travail quotidien et leur permettrait de gagner du temps pour d’autres activités. La diversification des activités leur permet de subvenir aux besoins de la communauté et surtout d’envoyer leurs enfants à l’école.

 

L’activité de maraîchage s’inscrit dans cet objectif ; pouvoir nourrir sa famille et vendre les légumes pour obtenir une source de financement complémentaire.

 

 

 

 

Le projet pourrait démarrer fin 2016 avec, dans un premier temps, la recherche d’un point d’eau puis, en début d’année 2017, le forage proprement dit par une entreprise spécialisée ainsi que l’installation de la pompe et des tuyaux.

 

L’activité de maraîchage ne démarrera que lorsque le forage sera en fonction. Il conviendra au comité de gestion d’étudier la faisabilité de l’activité eu égard au volume de l’eau et de mettre en place des créneaux horaires pour permettre l’arrosage des légumes.

 

Assemblée Générale 2016

 La séance débute à 14 h 30. 

Catherine DURAND, présidente, accueille et remercie les participants. Elle adresse également les remerciements aux partenaires financiers, le Conseil Départemental, la Mairie de Chomérac ainsi que les correspondants locaux du Dauphiné Libéré et de la Tribune. 

Avant d’aborder l’ordre du jour, elle propose à l’assemblée un diaporama concernant le séjour effectué en janvier au Burkina Faso par 3 membres du Bureau.

 

 PRESENTATION DU RAPPORT MORAL ET D’ACTIVITE 2015

 

 MODIFICATIONS DES STATUTS : 

Liliane indique qu’en raison du déménagement de la Présidente, il est nécessaire de modifier l’article des statuts relatif à la domiciliation du siège social de l’association et de valider ce changement au niveau de la Préfecture. Ce siège social se trouve depuis mai 2016 « Chemin de Serre Blanc » 07210 CHOMERAC 

 

 PRESENTATION DU RAPPORT FINANCIER 2015 

 

SOLAIRE ET SOLIDAIRE 

Cathy donne ensuite la parole à Gil SAUZE, professeur au Lycée des Iscles et à Pierre CHANTOIN pour faire un point sur le projet Solaire et Solidaire. 

 

PROJETS ET BUDGET PREVISIONNEL  

 

Fixation du montant de la prochaine cotisation 

Il est rappelé que le montant de la cotisation a augmenté en 2015 : elle est passée de 10 à 12 euros et un tarif de 5 euros pour les jeunes a été institué. Il est demandé à l’Assemblée Générale de statuer sur le montant de la cotisation pour l’année 2017. Cathy précise que l’année pour la cotisation ne correspond pas à l’année civile, elle démarre le 1er mars et se termine le 28 février. 

 

Remerciements 

Cathy remercie Marie-Claude ARCOS, adhérente, qui intervient dans les écoles pour une animation « contes ». 

 

La séance est levée à 16h45 et le verre de l’amitié est proposé à l’Assemblée. 

 

Liliane DE OCHANDIANO 

pour le bureau d'AsSolidAfrica 07 

 

 

 

Solaire et Solidaire 2016

Regarder le reportage suivant :

 

http://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes/emissions/provence-alpes-cote-d-azur-matin
ou bien sur
http://pluzz.francetv.fr/videos/provence_alpes_cote_d_azur_matin_,139639237.html

 Et si vous souhaitez soutenir le projet humanitaire des élèves du lycée les Iscles avec un don cliquez sur :

 

https://www.zeste.coop/fr/decouvrez-les-projets/news/energie-solaire-et-solidaire-au-burkina-faso
En vous remerciant

Gil Sause 

professeur au

Lycée les ISCLES- MANOSQUE

 

 

 

Invitation AG

Je vous invite à participer à l'assemblée Générale d'AsSolidAfrica07 à CHOMERAC qui se déroulera le samedi 21 mai 2016 à la salle de l'ancienne perception rue de Biove à partir de 14 h.

Cette assemblée générale ordinaire aura pour ordre du jour :

Rapport moral / présentation de nos actions en 2015 et des perspectives pour 2016,

Rapport financier 2015 et bilan prévisionnel 2016....

Projection du film réalisé par trois membres du bureau lors du dernier séjour en janvier 2016 :

"Lumière en brousse"

Au plaisir, de vous rencontrer à l'occasion de cette assemblée générale ordinaire, je vous transmets mes meilleures salutations.

Catherine Durand

présidente d'AsSolidAfrica07

 

Solaire et Solidaire

Vous avez reçu dernièrement « La Lettre d’AsSolidAfrica 07 » et constaté le bilan positif de nos
actions. Si celles-ci sont couronnées de succès, c’est en grande partie grâce à vous toutes et tous, qui,
par vos dons et cotisations, soutenez notre association pour mener à bien ses projets.
Vous avez donc pris connaissance du projet « Solaire et Solidaire » : des lycéens du Lycée des Iscles de MANOSQUE se sont engagés, avec l’équipe enseignante et le soutien du proviseur, à équiper les
collèges de BOULMA et KAPON de panneaux solaires. Ces panneaux, ils ont décidés d’aller les
installer eux-mêmes sur place. C’est dans ce cadre là, qu’une délégation de 3 membres du bureau
d’ASA07 s’est déplacée à MANOSQUE samedi 5 mars, journée « portes ouvertes au lycée des Iscles ».
Accueillis chaleureusement par les lycéens porteurs du projet, les professeurs et le proviseur, la
délégation a visité l’établissement et les ateliers avant de rejoindre les parents d’élèves pour une
réunion d’information. La délégation d’ASA07 a exposé la situation et la logistique à prévoir sur place.
Les élèves et les enseignants ont exposé l’avancée technique du projet et abordé le volet financier. Afin de lever des fonds pour l’achat du matériel, ils appellent au « crown funding » (financement
participatif) - via la NEF – et nous ont fait part du lancement de leur campagne accessible depuis la
page :

https://www.z  https://www.zeste.coop/fr/decouvrez-les-projets/detail/energie-solaire-et-solidaire-au-burkina-faso.

Nous vous invitons à la consulter. Tous les financements de cette opération bénéficient de la réduction d’impôts, puisque gérés par AsSolidAfrica 07.
Nos bilans – moral, activité et financier – vous les découvrirez lors de notre prochaine Assemblée
Générale reportée au SAMEDI 21 MAI 2016.
Dans cette attente, nous poursuivons notre travail et réfléchissons à de nouveaux projets.
Rejoignez nous et aidez nous en prenant votre cotisation 2016* ou en faisant un Don. L’Assemblée
Générale 2015 a augmenté le montant à 12 euros et institué une cotisation « jeune » à 5 euros (jusqu’à 18 ans).
Je suis confiante dans la continuation de votre engagement et vous remercie par avance pour votre
geste.

Catherine Durand

 

 

Etat des lieux du collège de Boulma

Lors de notre mission, nous nous sommes longuement entretenues avec le chef coutumier du village, également président de l’ADT (Association pour le Développement du canton de Toléha).
Nous nous sommes rendues sur le site du collège de BOULMA pour établir un état des lieux et nous avons organisé une réunion de travail avec les enseignants et les représentants de l’association des
parents d’élèves.
Sur le site de BOULMA, nous avons pu constater de visu l’avancement des travaux :
- Le bâtiment abritant les classes est entièrement terminé, le crépi ocre et la peinture verte donnent une note de gaieté appréciée des élèves et des enseignants.
- La classe provisoire est opérationnelle. L’équipement en tables et chaises a généré un coût supplémentaire pour les parents d’élèves. Il reste dû encore à ce jour la somme de 175 000 cfa pour solder la facture. Grâce à la subvention versée par le Conseil Départemental de l’Ardèche, les travaux de construction de la classe supplémentaire vont pouvoir démarrer.
- Les latrines sont terminées .
- Le local de la cantine est opérationnel :
il bénéficie d’une aération et de 2 cuiseurs économes.
- Le local de stockage de la nourriture est situé juste en face de celui de la cantine : il comprend 3 salles : 2 sont utilisées pour entreposer les denrées alimentaires et servent également de bureau au directeur et à l’économe, la 3ème est utilisée par les surveillants du collège.
- Le logement des enseignants est toujours en travaux : plusieurs rangs de moellons sont posés, tout le matériel est sur place à l’exception des portes et fenêtres entreposées à l’abri à la MJC de BOULMA. Il reste au maçon environ un mois de travail. Il est à noter qu’aucun enseignant ne souhaitant habiter ce logement, il servira de local administratif.
- Le forage : La gestion a été confiée au surveillant en accord avec les parents d’élèves: chaque élève verse 100 cfa par an pour bénéficier de l’eau et les femmes du quartier 700 cfa par an.
- Un poteau électrique permet l’arrivée de l’électricité sur le site et une armoire abrite un compteur électrique de 15 ampères : il reste environ 300 mètres de câbles à tirer pour équiper les classes et acheter le matériel nécessaire : néons, interrupteurs… (pas de budget pour l’instant). Au niveau des postes d’enseignants, toutes les matières sont pourvues. Sur 5 professeurs, 4 sont titulaires de leur poste et payés par l’état. Récemment, deux postes sont venus renforcer l'équipe d’encadrement : un économe et un surveillant. L’effectif au collège de BOULMA s’élève à 378 réparti comme suit:

1 classe de 6ème : 100 élèves
2 classes de 5ème : 67 et 68 élèves
1 classe de 4ème : 88 élèves
1 classe de 3ème : 55 élèves
Les premiers collégiens passent l’examen du B.E.P.C. en fin d’année scolaire et BOULMA va être un centre d’examen. Cette bonne nouvelle est néanmoins ternie par le fait que l’organisation des examens blancs et du brevet est à la charge des parents d’élèves. Or, ces derniers sont déjà très
sollicités financièrement : frais d’inscription, fournitures, vêtements, location de livres, cantine, eau, le salaire du surveillant et des cantinières, les vacations des enseignants, etc…… La scolarité des enfants coûte très cher et pénalise bien des parents qui sont agriculteurs à 99%. Mais, malgré cela, ils
s’efforcent de les maintenir à l’école le plus longtemps possible, seule façon de leur apporter une vie meilleure.
Nous avons profité de ce séjour pour travailler avec les élèves de 4ème et 3ème sur un film qui sera présenté lors de l’AG et aux établissements scolaires.

Lili, Thésou et Cathy.

 

 

Bruxelles, Medcop 21

Le projet des élèves  du lycée des Iscles à Manosque a été sélectionné au niveau régional (PACA) pour représenter la région à Bruxelles dans un projet «prenons soin de la planète» porté par l’association : «There is an alternative». Les 4 et 5 juin 2015, à Medocp 21, à Marseille, nous avons rencontré Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères et du développement international et Michel Vauzelle, Président du Conseil Régional PACA auxquels nous avons remis des clés UsB avec notre vidéo «Solaire et Solidaire.

 

le projet "Deux forages pour les collèges en brousse"est  terminé

Vous avez été nombreux, adhérents, sympathisants, donateurs, à soutenir ce projet de forage  Grâce à vous tous, grâce à vos dons le projet «Deux forages pour les collèges en brousse» est terminé.

Les ressources en eau souterraine, provenant de systèmes aquifères plus ou moins profonds, constituent le principal mode d’approvisionnement en eau des populations rurales du Burkina Faso. Du fait de la composition du sol (latérite ou argile), le creusement de ces couches très dures nécessitent un matériel coûteux, à savoir un camion forage adapté, qui se trouve à la capitale Ouagadougou. Nous avons voulu – avec notre partenaire - réduire au maximum le coût en programmant le déplacement de ce camion-forage avec un autre projet de forage dans la province. Cette mutualisation des moyens a allongé la durée des travaux mais a permis de mener le projet à son terme. Parmi les devis proposés, nous avons choisi - en accord avec notre partenaire local - une entreprise, certes un peu plus onéreuse, mais qui nous assurait un résultat positif sur les deux sites. Ce choix s’est avéré judicieux. En effet, le premier forage sur le site de Boulma a été rapide. Un seul forage, à 32 m de profondeur, a suffi à l’entreprise pour trouver un gros débit d’eau à la sortie de la pompe. Le second forage a été plus difficile sur le site de Kapon. Trois essais ont été nécessaires pour atteindre l’eau (profondeur 72 m pour une montée d’eau à 30/40 mètres et un débit de 6000 m3/heure) au prix de matériels cassés et de temps perdu en réparations.

Peut-on vivre en santé sans eau salubre ?

Peut-on offrir l’éducation sans eau potable ?

 

Apporter l’eau au collège était un besoin exprimé par la population. La joie au jaillissement de l’eau des élèves et des villageois sur le site du collège à Kapon en juin restera comme l’une des grandes satisfactions pour 2015.

Les moyens envisagés pour assurer la pérennité du projet sont : - Une gestion responsable du point

d’eau, avec la création d’un comité de gestion de pompe par site, - Une structure de gestion, qui mobilise les parents d’élèves et les habitants du quartier pour payer l’eau, visant à couvrir principalement les frais de réparations et le renouvellement de certains équipements; - Un artisan-réparateur local, en charge d’assurer les réparations rémunérées par le comité de gestion des pompes et encadré par l’ADT (partenaire local).

Les points positifs de ce projet ?

- Une approche communautaire Respectée

- une qualité de l’eau appréciée pour son goût et sa clarté,

- une réduction des risques sanitaires et une meilleure qualité de vie pour les élèves, les enseignants et les villageois. Dans notre pays où l’accès à l’eau est facile, nous avons profité de ce projet pour sensibiliser les jeunes, lors de nos différentes interventions en milieu scolaire, à la nécessité de préserver et d’économiser ce bien précieux mais aussi de façon plus générale d’informer sur les besoins du pays.

Nous essayons à travers les actions d’AsSolidAfrica 07 d’apporter notre contribution via l’éducation et la solidarité Internationale.

L’éducation reste le moyen privilégié pour sensibiliser les populations dès le plus jeune âge que ce soit en Afrique ou sous nos latitudes. Les échanges scolaires entre classes de primaire et de collèges France/Burkina sont, entre autres, une illustration de cette solidarité.

 

Actualité -Blog :

Trois mois pour parcourir l’Amérique du Sud en vélo ! Et pourquoi ne pas repartir  dans un voyage à vélo ? Un rythme de voyage lent, mais permettant tout de même de couvrir de plus longues distances qu’à pied, écolo, puisque ne consommant pas d’énergie, facilitant le transport de ses affaires, les rencontres avec les populations locales et un beau défi physique.

Francis

Date à ne pas rater : 25 avril 2015

AsSolidAfrica 07 vous invite à participer à son assemblée générale ordinaire qui se déroulera à Chomérac (Ardèche) le samedi 25 avril 2015 à la Résidence Yves Perrin à partir de 14 h 15.

Télécharger
Invitation 2015 à l'AG d'AsSolidAfrica 07
AG ASA 2015.pdf
Document Adobe Acrobat 103.1 KB

"Grâce à nos 150 adhérents et à l’aide de nos partenaires financiers et autres soutiens, nous avons rempli nos objectifs de l’année 2014 et nous espérons faire de même en 2015 ,

AsSolidAfrica 07 entend continuer à œuvrer d’une part, en direction des femmes à travers l’installation de moulins à mil : le temps libéré leur sert à développer des activités lucratives permettant le paiement de la scolarisation, et, d’autre part, en direction des enfants à travers l’accès à la culture et à l’éducation : celle-ci étant un gage de développement pour ce pays.


Clin d'oeil actu :

Projet "2 collèges en brousse" :

 

voici les élèves
de 4ème cette année
2014-2015 au collège de Boulma

 

Scolarisés depuis notre partenariat avec l'ADT  en 2011, ils ont été la première classe de 6ème à l’ouverture de l’établissement.
Ce sont des élèves appliqués et ils ont actuellement un très bon niveau.

 

A ce jour, nous avons permis l'accès aux collèges (Boulma et kapon), dans de bonnes conditions à près de 690 élèves, filles et garçons.

Etat des lieux de notre activité :

Télécharger
Lettre Bilan 20015.pdf
Document Adobe Acrobat 588.9 KB


Nous avons besoin de vous pour mener à bien nos projets avec eux
et partager cette expérience solidaire.

Chaque mission apporte autant aux populations qu'à nous-même
en nous offrant un enrichissement unique, rejoignez nous.