Deux roues vers l'Amérique du sud.

 

Me voici revenu à Chomérac. J'ai repris mon travail fin mars, après trois petits mois d'absence, à me promener en Amérique du Sud et, plus particulièrement, en Patagonie Chilienne et Argentine.

Un voyage qui a débuté en compagnie de Cathy mon épouse et d'une amie pendant trois semaines, durant les fêtes de fin d'année. Nous avons marché au pied du mont Fitz Roy, séjourné à El Calafate pour aller voir le fameux glacier Perito Moreno, puis prendre le bus pour Puerto Natales au Chili, randonner au Parc du Torres del Paine et reprendre le bus pour descendre à Ushuaia.

C’est de cet endroit mythique que débute la deuxième partie du voyage pour moi, soit deux mois de bicyclette pour remonter le long de la Cordillère des Andes, avec pour projet d’arriver à Mendoza en Argentine.

Premiers coups de pédale d’Ushuaïa le 9 janvier et franchissement du col Garibaldi , relief de montagne avant la longue traversée de la pampa, la succession de lignes droites, le vent de face, ou pire, de côté. Après 1200 kms, me voici à El Chalten , j'en ai fini avec la zone très fortement ventée ; place maintenant à un relief beaucoup plus accidenté et une végétation luxuriante. Me voilà maintenant côté Chilien, où je roule sur la mythique Carretera Austral, un rêve de tout cycliste..... un peu voyageur.

Au terme des 1000 kms de cette fameuse route, seulement asphaltée sur 300 kms, on trouve la piste où « le ripio » pour ceux qui connaissent.

A Chaiten, j’embarque Sourire sur le bateau pour rejoindre l’île de Chiloè, île connue pour ses belles églises en bois, dont 14 classées au patrimoine mondial de l'Unesco. Chiloé abrite un peuple de marins farouchement indépendants qui ont toujours été défiants envers Santiago. Paysages côtiers, verdoyants, quel plaisir de parcourir cette île à vélo, il y a tellement longtemps que j'avais envie de venir ici.

Retour sur le continent pour découvrir la belle région des lacs, encore du beau, du très beau. Je choisis de terminer ce modeste périple vélocipédique à El Boston en Argentine.

A San Carlos de Bariloche, j'ai pris un bus qui m'a ramené à Buenos Aires (21h de bus), puis un avion pour Barcelone etc....

Je suis très content d'avoir accompli ce que j'avais prévu, voire plus, même si je ne suis pas allé jusqu'à Mendoza. Aucun problème mécanique ni de santé ; je me suis régalé quotidiennement de ce dessert caramélisé du nom de Dulce de lèche mais, comme même les bonnes choses ont une fin, il m'a bien fallu rentrer… pour sûrement mieux repartir... .

 

Le sport (accompagné notamment de l’aventure, de l’amitié et de la solidarité) est un atout pour convaincre et atteindre des donateurs que les méthodes de collecte classiques n’atteignent pas forcément. 
Soutenez notre projet « Deux collèges en brousse » en faisant un don pour que ce périple en Amérique serve les collégiens du Burkina Faso.

Francis.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 3
  • #1

    Jose Lorence (jeudi, 02 février 2017 08:26)


    I read this paragraph completely regarding the comparison of newest and preceding technologies, it's amazing article.

  • #2

    Rachel Wynkoop (lundi, 06 février 2017 00:25)


    What's Taking place i am new to this, I stumbled upon this I have discovered It positively helpful and it has helped me out loads. I am hoping to contribute & aid different customers like its aided me. Great job.

  • #3

    Katie Zipp (mardi, 07 février 2017 10:51)


    You're so awesome! I do not believe I've read through a single thing like this before. So good to find another person with genuine thoughts on this subject. Really.. thanks for starting this up. This website is one thing that's needed on the web, someone with some originality!